Newsletter Mars 2021

Pour toute ESTIMATION OFFERTE de votre bien participez à notre GRAND JEU CONCOURS et tentez de gagner l’un de ces trois LOTS !!!

Une console de jeu –

Un ordinateur portable 

Contactez sans plus tarder l’une de nos agences et prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers !

Et si vous remplaciez votre fosse septique par un massif de plantes ?

À première vue, ce sont de simples massifs de fleurs et de plantes ultrarustiques. Et pourtant, ils sont différents des autres. Leur particularité ? Ces installations remplacent nos fameuses fosses septiques qui peuvent nous causer bien des tourments. C’est en effet là que s’effectue le traitement des eaux usées.

Depuis une dizaine d’années, certaines sociétés, proposent une nouvelle solution – la phytoépuration -, inspirée des zones marécageuses. « Nous utilisons les mécanismes naturels d’épuration pour domestiquer ces zones humides. C’est la différence entre un jardin potager et une prairie ».

 

L’objectif ? Assainir les eaux usées sans fosse septique et sans vidange.

Comment ?

Ces eaux sont envoyées vers un filtre à roseaux et à plantes semi-aquatiques. Les eaux usées traversent ce filtre à écoulement vertical.

Les bactéries voraces qui vivent autour des racines des plantes, décomposent les déchets et nettoient les eaux usées. Une fois traitée, l’eau regagne le milieu naturel sans danger.

Autre avantage de ces jardins qui ont obtenu un agrément en 2011 par les ministères de l’Environnement et de la Santé :

 

Le filtre est rempli de graviers, de gravillons et de sable. Une matière première qui provient de la région où habite le client.

 

« Nous ne produisons pas de gaz à effet de serre ».

Pour l’heure, ces jardins d’assainissement constituent un marché de niche. Environ

100.000 sont à équiper par an en France, sur un total de 5 millions d’habitations non raccordées. « Pour l’instant, cette solution est davantage destinée à des clients convaincus par l’écologie », mais l’esthétisme, le « made in local » et la durabilité du système commencent à convaincre des clients qui ne sont pas écolos à la base !

 

Les taux de crédit immobilier tout proches de leur plus bas historique.

Lentement mais sûrement, les taux de crédit immobilier se rapprochent de leur plus bas historique. Toutes durées confondues, ils s’élèvent à 1,14% en février, selon

l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Soit 3 points de base de plus qu’en décembre 2019. Preuve qu’on est loin de la remontée des taux tant redoutée depuis un an.

 

Dans le détail, vous pouvez espérer obtenir un taux de 0,9% en moyenne sur 15 ans (0,97% en décembre 2020), 1,03% sur 20 ans (contre 1,1%) et 1,27% sur 25 ans

(contre 1,35%).

 

Une bonne nouvelle pour les acquéreurs, désormais, le taux d’endettement peut atteindre 35% (et non plus 33%) des revenus disponibles. « Pour un emprunteur qui gagne 3000 euros par mois, cela représente une hausse de 50 euros par mois de sa capacité d’emprunt, soit 12.000 euros de plus sur 20 ans »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOURCE : LEFIGARO IMMO – Photos non-contractuelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les taux de crédit immobilier tout proches de leur plus bas historique.

 

Lentement mais sûrement, les taux de crédit immobilier se rapprochent de leur plus bas historique. Toutes durées confondues, ils s’élèvent à 1,14% en février, selon

l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Soit 3 points de base de plus qu’en décembre 2019. Preuve qu’on est loin de la remontée des taux tant redoutée depuis un an.

 

Dans le détail, vous pouvez espérer obtenir un taux de 0,9% en moyenne sur 15 ans (0,97% en décembre 2020), 1,03% sur 20 ans (contre 1,1%) et 1,27% sur 25 ans

(contre 1,35%).

 

Une bonne nouvelle pour les acquéreurs, désormais, le taux d’endettement peut atteindre 35% (et non plus 33%) des revenus disponibles. « Pour un emprunteur qui gagne 3000 euros par mois, cela représente une hausse de 50 euros par mois de sa capacité d’emprunt, soit 12.000 euros de plus sur 20 ans »

 

SOURCE : LEFIGARO IMMO – Crédit Photo : Shutterstock/Shutterstock

 

Nous vous présentons nos exclusivités pour les mois de janvier et février, merci aux propriétaires pour leur confiance !