NEWSLETTER MARS 2020

En ce mois de Mars qui nous promet de belles mises en vente comme chaque année au printemps, nous souhaitions vous rappeler les quelques étapes à suivre avant de concrétiser votre rêve de devenir propriétaire 😊

1.  Evaluez votre budget

Vous devez déterminer votre capacité d’emprunt, c’est à dire le montant maximal que vous pouvez emprunter en fonction de vos revenus. Le choix est large pour cela, banques ou courtiers sont là pour vous aider.

Si vous êtes déjà propriétaire, il faut faire réaliser une estimation de votre bien actuel, et si nécessaire le mettre en vente pour garantir le nouvel achat.

2. Trouvez le bien

Pour la recherche de votre logement, vous avez le choix : écumer les sites d’annonces, ou vous adresser à une agence. Cette deuxième option vous permet de gagner du temps : l’agent immobilier peut vous proposer un grand nombre de logements. Il connaît bien le marché local et peut évaluer le prix avec précision, en modérant les prétentions exagérées de certains vendeurs. Enfin, il vérifie le bien mis sur le marché, fait réaliser les diagnostics et établir les certificats de conformité, vérifie que les titres de propriété sont en règle, vous indique clairement le montant des charges, des taxes d’habitation et foncière. Il pourra ensuite vous conseiller pour le montage financier du projet.

Après une analyse objective de vos critères de recherche, il saura sélectionner les biens correspondants et vous évitera un grand nombre de visites inutiles.

3. Signez le compromis de vente

Ce contrat engage le vendeur à vous céder son bien, en précisant les conditions et le prix de la vente, et vous engage à l’acheter.

Le compromis de vente engage autant le vendeur que l’acheteur : juridiquement, il vaut vente.

Vous êtes néanmoins protégé par :

  • un délai de réflexion de dix jours pour renoncer à l’acquisition sans frais.
  • le refus du prêt par la banque représente une clause suspensive, comme le droit de préemption par la commune, ou la découverte d’une servitude d’urbanisme grave : vous pourrez alors vous dégager sans indemnité.

4. Obtenez votre offre de prêt

Lors d’un premier rendez-vous à la banque, votre conseiller financier étudiera votre profil (situation familiale, revenus, capacité d’épargne, stabilité professionnelle, ancienneté, crédits en cours, biens immobiliers…) En fonction de vos revenus, plusieurs prêts avantageux peuvent vous être accordés (prêt à taux zéro, le prêt 1 %, le prêt d’accession sociale).
Pour gagner du temps et obtenir les meilleures conditions, vous pouvez vous adresser à un courtier : depuis quelques années, ils se sont multipliés, dopés par les nouvelles possibilités de renégocier à tout moment son crédit et son assurance.

5. Attendez l’accord de garantie

Une fois que la banque a donné son accord de principe, il faut encore qu’elle obtienne un accord de garantie, qui assure le paiement du crédit immobilier en cas de défaillance de l’emprunteur.
Une fois l’accord obtenu, la banque vous fait parvenir une offre de prêt résumant les conditions du contrat (nature du prêt, coût total, taux effectif global…). A compter de la réception de ce courrier, vous disposez d’un délai de réflexion de dix jours pour accepter ou refuser les termes du prêt. Le onzième jour – et pas avant, sous peine de devoir tout recommencer !  – vous retournez votre offre signée par la Poste.

6. Signez devant notaire

Entre l’obtention de l’accord de prêt de la banque (en moyenne, un mois) et les démarches du notaire, qui rassemble auprès des administrations les renseignements et les documents nécessaires pour constituer le dossier de vente (actes d’état civil, état hypothécaire, extrait cadastral, dossier d’urbanisme, diagnostic technique, questionnaire syndic, etc.) il faut compter trois mois avant de pouvoir enfin signer devant notaire l’acte officiel qui vous fait devenir propriétaire. L’agence est présente pour effectuer une dernière visite du bien et relever les différents compteurs.

7. Voici les clés !

Elles vous sont enfin remises, lors de la signature chez le notaire, tout comme les attestations de propriété, très utiles pour vos démarches administratives (abonnements eau, gaz, électricité, téléphone, assurance incendie, inscription des enfants à l’école).

8. Et après ?

Après votre signature, le notaire envoie l’acte de vente au bureau des hypothèques, pour qu’il soit publié au fichier immobilier. En retour, il recevra « une copie authentique », portant les cachets de l’administration fiscale, de votre titre de propriété : il vous en adressera une copie, et conservera l’original. En général, six mois environ ont passé depuis votre première visite du bien… qui est enfin à vous !

Voici les dernières ventes effectuées en Janvier et Février 2020

 

Tout comme ces propriétaires et ces acquéreurs, faites-nous confiance ! Nous pouvons réaliser, ensemble, votre projet immobilier.

Nos 9 agences sont à votre service !