Maison en ossature bois et bardage bois … Et si on levé le voile sur les aprioris?

Malgré l’évolution des maisons en ossature bois et bardage bois sur le marché au fil des années, celles-ci sont toujours sujettes aux idées reçues infondées, nous allons aujourd’hui éclaircir ce sujet:

L’ossature bois:

La plus grosse idée reçu est  quelles sont de mauvaises qualité, vieillissent mal: Faux, voici quelques informations:

Une structure légère et performante : la construction à ossature bois est 5 fois plus légère que le béton et 17 fois plus que l’acier. Avantage : des fondations moins coûteuses. Cette construction associe, dans une même épaisseur de mur (donc gain de superficie) isolation et résistance structurelle. Plus l’épaisseur de l’isolant est importante, meilleures sont les performances thermiques. Ce n’est pas pour rien que l’on trouve beaucoup de maisons de ce type au Canada!

Une construction solide : contrairement au parpaing ou à la pierre, le bois ne subit aucun tassement ni fissure. Il résiste au temps et aux conditions extrêmes : grand froid, neige, vent, mer… Il a aussi une grande capacité à la flexion, idéale en zone sismique. Les constructions en bois existe depuis des siècles, bien des maisons à colombages et des charpentes en  témoignent.

Un matériau sain et sûr : le bois agit comme régulateur thermique et hygrométrique : ni condensation ni atmosphère trop sèche. Il a aussi un fort pouvoir d’absorption acoustique, dû à sa faible densité, et une excellente résistance au feu.

Le bardage bois:

1/ Les constructions en bois sont moins biens isolées, laissant passer l’humidité et le froid: Faux,

le bois est un isolant naturel (il isole 12 fois plus que le béton!) et il est complété par une isolation extérieur ce qui permet d’obtenir un isolant thermique de haute qualité. Les entreprises qualifiées dans la construction des maisons en bois pratique également différents type de pose pour satisfaire vos besoins:

–      La pose à recouvrement : dans ce type de pose, les différentes lames se chevauchent.

-La pose à embrèvement : des languettes permettent aux différentes lames de s’emboîter les unes dans les autres,

-La pose à claire-voie : dans ce type de pose, le pare-pluie est indispensable, car on aménage un espace régulier entre chaque lame qui est posée à plat.

2/ Le bois est un combustible, la propagation de feu est plus rapide : Faux,

Le bois transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton et 250 fois moins que l’acier. Du fait de sa combustion, il est plus stable au feu ce qui permet de gagner de précieuses minutes en cas d’incendie, de plus contrairement au béton il n’éclate pas sous la dilatation, il ne diffuse pas de fortes émanations toxiques (ce qui est le cas des matériaux plastiques et il brûle moins vite que ne fond l’acier.

3/ Il y a un risque de champignons et d’insectes: Oui mais…

Pour être utilisé en construction, il est obligatoirement traité fongicide et insecticide en usine. A l’abri de l’humidité, il devient un matériau pérenne et écologique. Ainsi les risques sont écartés.

4/ Représente un gros entretien : Faux,

Il existe plusieurs catégories de bois, un bois de qualité demande moins d’entretien, voici les différentes catégories:

Les bois proposés peuvent être contre collés, massifs ou composite. Différentes classes permettent de connaître sa résistance à l’humidité (classement de 1 à 5). Il peut être présenté sous forme de clins (lames) ou de panneaux. Découvrez quel sera le meilleur bardage extérieur pour votre maison :

Le pin sylvestre

Il doit être classe 3 ou classe 4 avec traitement autoclave. Imputrescible, le pin est un bois qui tire sur le rose avec des nœuds assez durs. Sans peinture, il grise ou devient noir. Si vous optez pour une façade naturelle, la protection du pin contre les mousses et moisissures permettra d’atteindre une bonne longévité. En cas de clins colorés, nous vous conseillons d’opter pour une peinture acrylique, si possible opaque.

Le mélèze

De classe 3, il possède des capacités naturelles pour être résistant en extérieur. De couleur blond à brun rougeâtre, c’est un bois dur mais sensible à la déformation. A prendre en compte lors de votre choix ! Il grisaille sans traitement. Il est conseillé de l’huiler régulièrement, cela le protégera d’autant plus contre les moisissures.

Le douglas

Imputrescible, classe 3 en autoclave, il résiste aux insectes et champignons. De couleur rouge avec des nœuds moyens, il noircit ou grisaille. Il vous faudra l’entretenir avec un saturateur de teinte pour lui garder sa couleur d’origine.

Le red cedar

De classe 3, il résiste en milieu extérieur. C’est un bois haut de gamme, qui se patine dans le temps en tirant sur l’argenté. Il faut l’entretenir régulièrement ou lui laisser sa couleur naturelle.

L’épicéa

Classe 3 en autoclave, il résiste aux insectes, à la pourriture et aux champignons. De couleur miel ou tirant sur le vert, ses nœuds sont irréguliers et nombreux. Il noircit et grise avec le temps. Son entretien est le même que pour le pin sylvestre.

En résumé, les maisons en bois sont naturellement de très bonnes qualités, il faut adapter le type de bois à vos besoins et comme pour toute autre chose en prendre soins. Les constructions bois sont plus écologique, facile à chauffer et vous permette de faire des économies, Avec un peu d’amour et d’attention vous serez charmé par ses atouts  et le bois vous apportera un bien être que d’autres constructions ne vous offrirons pas.

Faisons un petit tour d’horizon des nouveautés que nous avons à vous proposer: